C'est pour quand le beau temps ?

Publié le par Annick

Dimanche 23 mai 2021, c'est jour de Pentecôte fêtée 50 jours après Pâques. Il devrait faire beau, mais ce n'est pas le cas. Pluie, vent et fraîcheur. Et toujours les tenues d'hiver.  

Le groupe de 8 heures retenu par la pluie est finalement parti à 8h30 sur le circuit proposé ; l'autre équipe a choisi le parcours prévu demain, lundi de Pentecôte. 
Tintin est venu nous saluer. Il a la mission de livrer un journal qu'il garde pour le moment sous le coude. 
Plus loin, en principe, nous sommes attendus par Jeanine et Jacky.

8h30 à Plémet, les deux groupes. Même pas un sourire sur les visages. C'est la faute au temps capricieux.8h30 à Plémet, les deux groupes. Même pas un sourire sur les visages. C'est la faute au temps capricieux.

8h30 à Plémet, les deux groupes. Même pas un sourire sur les visages. C'est la faute au temps capricieux.

Devant nous,  le couple de La Ferrière qui prépare le périple "La Ferrière - Hendaye" dont le départ est fixé le mercredi 23 juin prochain.  

Jeanine et Jacky en point de mire entre Plémet et la Ferrière.
Jeanine et Jacky en point de mire entre Plémet et la Ferrière. Jeanine et Jacky en point de mire entre Plémet et la Ferrière.

Jeanine et Jacky en point de mire entre Plémet et la Ferrière.

Le circuit veut à nouveau que nous passions aux Forges-de-Lanouée. Une aubaine pour les amateurs de café. 

Pour desservir le site métallurgique des Forges, un canal de trois kilomètres a été creusé en 1757, alimenté par le Lié qui lui,   prend sa source à l'Hermitage-Lorge au sud de Plaintel.  Le canal rejoint plus loin  la rivière. Il  sépare le bourg du château construit au 18ème siècle sur le site des anciennes forges. 
L'église Notre-Dame-de-Toute Aide à quelques encablures du canal  fait face au château. Initialement construite vers 1790, c'était la chapelle du château. Elle est devenue église paroissiale en 1883, agrandie quelques années plus tard. 

Le canal près du château des Forges-de-Lanouée à droite. A gauche, le bourg.

Le canal près du château des Forges-de-Lanouée à droite. A gauche, le bourg.

Pas loin du château, du canal et de l'église, on se la coule douce sur le trottoir ensoleillé, garni de  tables et chaises.
Et les trois  autres ?  Ils attendent sur le parking plus bas. 

Vers 10 heures. Au bout de la flèche, on apprécie le café.Vers 10 heures. Au bout de la flèche, on apprécie le café.

Vers 10 heures. Au bout de la flèche, on apprécie le café.

Loin de nous, en Côtes d'Armor, l'autre groupe a choisi Illifaut pour la pause.

Au centre, Francis, notre aîné, notre doyen maintenant. (Photo de Christian).

Au centre, Francis, notre aîné, notre doyen maintenant. (Photo de Christian).

Séquence effeuillage contrôlé.  Avec la montée de l'astre du jour dans le firmament, ça "boue" sous certains vêtements devenus inutiles et étouffants.   

Après Rohan, dans la longue montée...
Après Rohan, dans la longue montée...Après Rohan, dans la longue montée...

Après Rohan, dans la longue montée...

Dans l'autre montée, quelques kilomètres avant La Chèze, Jean-Claude roulant souvent seul, nous a absorbés en un clin d'oeil. Il s'est concocté son propre circuit qui l'a emmené vers Josselin labellisée Petite cité de caractère. 

Jean-Claude à droite avec Jacky.

Jean-Claude à droite avec Jacky.

Un petit bonjour à Odile en passant tout près de chez elle.  Avec Jean-Yves, elle a prévu accompagner Jeanine et Jacky vers Hendaye. Elle est privée de vélo depuis le 4 mai dernier. "Ca va, mais le moral a pris un coup. Je ne fais même pas de vélo d'appartement."
Pendant ce temps, Jean-Yves et Philippe leur voisin sont venus vers nous, rentrant d'un footing en forêt de Loudéac. 

Plus tard, dans l'après-midi, Odile a remercié par texto ses équipiers : "Merci d'être passés...même rapidement. Ca m'a réellement fait très plaisir."

Nous lui souhaitons tous un rapide rétablissement. 

Les vêtements enlevés tout à l'heure ont été remis. Le soleil s'est caché. Les vêtements enlevés tout à l'heure ont été remis. Le soleil s'est caché.

Les vêtements enlevés tout à l'heure ont été remis. Le soleil s'est caché.

"Je suis née ici", les bons mots de Jeanine en traversant Lanthénac, son village natal.

Au 12ème siècle,  une abbaye fut fondée, une imprimerie  implantée au 16ème siècle. 
Détruite puis reconstruite, l'abbaye n'existe plus. Aujourd'hui, le site visité par Le Lié est privé. On ne peut plus aller s'y balader. 

La chapelle Sainte Blanche a une architecture rustique. La porte provient de l'ancienne abbaye qui se situait à un kilomètre ou deux de là. Près de la chapelle, l'eau de la  fontaine était réputée pour soigner les maladies de peau. 

Lanthénac et sa chapelle Sainte Blanche. Sainte Blanche est la patronne du village.Lanthénac et sa chapelle Sainte Blanche. Sainte Blanche est la patronne du village.

Lanthénac et sa chapelle Sainte Blanche. Sainte Blanche est la patronne du village.

Vers Quioduc et plus loin... Plémet. 

Et la météo ? Convenable. Pas de pluie après 8h30 ; pas de vent fou. Il intervient généralement les après-midi.

Juste après Lanthénac. Et des éoliennes, encore des éoliennes. Elles fleurissent un peu partout.

Juste après Lanthénac. Et des éoliennes, encore des éoliennes. Elles fleurissent un peu partout.

C'est tout pour aujourd'hui. 

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
merci de nous avoir partagé
Répondre
D
Bonjour Annick,
J'adore consulté ton blog,car comme toi j'aime le patrimoine et l'histoire. Dans ton ''Post'' sur Les Forges tu fait une erreur ! Ce n'est pas le Lié qui sépare le bourg et le château, c'est un canal creusé en 1757 pour desservir le site métallurgique. Ce canal de 3 km, alimenté par le Lié, part du village de la Ville Jégu, pour ce jeter à nouveau dans le Lié juste un peu après le bourg des Forges.
Répondre
A
Un grand MERCI Daniel. Je vais rectifier.