Lumière et loupiotes

Publié le par Annick

Il y a lumière et loupiote...C'est ce que j'ai constaté ce matin 2 novembre 2016.

Dans la forêt de Lanouée.

Dans la forêt de Lanouée.

Toujours dans la forêt de Lanouée.
Toujours dans la forêt de Lanouée. Toujours dans la forêt de Lanouée.

Toujours dans la forêt de Lanouée.

Il faut trouver la bonne lampe, celle qui se voit de loin la nuit et par temps brumeux. Mais le problème, c'est parfois : "où la mettre ?"

Guy, qui se demandait si sa lampe éclairait bien, va pouvoir constater la différence avec celle de Jacky.

La lumière arrière et le système de fixation sur le garde boue. La lumière arrière et le système de fixation sur le garde boue.

La lumière arrière et le système de fixation sur le garde boue.

La Sigma sport, "Tail Blazer", celle qui éclaire bien, avec le descriptif, ci-dessous :

La matinée du 2 novembre 2016 en bref !

Nous étions 14. Brouillard moins épais que mercredi dernier. Avant de partir,  Jean-Paul II a suggéré de rouler vers le canal qui n'est pas à côté...

Pierre, le voisin occasionnel de Guy, nous a tenu compagnie. Il est originaire de Loire-Atlantique et connaît le club. Il a roulé trois ou quatre fois avec nous cette année.

Avant le départ de 9 heures.

Avant le départ de 9 heures.

La terre ne reste pas inoccupée :

Nous avons vu aussi un champ de betteraves entre Coëtlogon et La Trinité-Porhoët. Les champs de betteraves sont rares.

Même  le riz pousse en Bretagne ! A Evran, près de Dinan. "Dorés et lourds, les épis arrivés à maturité ont été cueillis hier après-midi..." Extrait de l'article paru sur "Le Télégramme" du 1er novembre 2016.

Un champ de colza et un autre de carottes. Un champ de colza et un autre de carottes.

Un champ de colza et un autre de carottes.

Pause aux Forges :

Quand Jean-Paul II propose de rejoindre le canal, Ernest est un peu réticent : "il va y avoir des feuilles..."

"Qui a perdu ses lunettes ?" Alain a trouvé une paire de lunettes par terre, sur le parking. Elles appartiennent à Daniel. Des vieilles lunettes qui serviraient pour voir le clavier du téléphone, au cas où.

Malgré les probables feuilles, c'est parti vers le canal emprunté à partir de Cadoret... jusque Rohan.

Arrêt sur le grand parking ; Alain remet à Daniel ce qui appartient à Daniel. Arrêt sur le grand parking ; Alain remet à Daniel ce qui appartient à Daniel.

Arrêt sur le grand parking ; Alain remet à Daniel ce qui appartient à Daniel.

Le long du canal :

Belle balade d'une dizaine de kilomètres au bord de l'eau.

Des feuilles par endroits qui auraient pu cacher des trous. Le chemin de halage est en bon état. Des feuilles par endroits qui auraient pu cacher des trous. Le chemin de halage est en bon état.
Des feuilles par endroits qui auraient pu cacher des trous. Le chemin de halage est en bon état. Des feuilles par endroits qui auraient pu cacher des trous. Le chemin de halage est en bon état.

Des feuilles par endroits qui auraient pu cacher des trous. Le chemin de halage est en bon état.

Le bel oiseau au vol lourd :

Méfiant, le héron au long cou, a patienté le temps de prendre la photo.

Merci à Marcel qui m'a signalé la présence du bel oiseau. "Depuis le temps que tu voulais en prendre un en photo !"

C'est fait.

Au bord du canal.

Au bord du canal.

La pie noire et la pie rouge :

Le premier troupeau au bord du canal ressemble à la pie noire, sans cornes.

Le deuxième troupeau croisé entre Rohan et La Chèze est bien de race pie rouge. L'éleveur installé sur la commune de Saint-Samson fait du bio. "Des vaches avec des cornes,  calmes, sans stress...", a dit Patrick du Camboutdumonde. Christian s'est même arrêté discuter avec le cultivateur.

Lumière et loupiotesLumière et loupiotes

C'est sûr :

Pierre ne va pas mourir de faim au terme de 64 kilomètres avec ses copains du "CC du Ninian", à qui il a offert le pot.

Plus facile de fixer une baguette sur un vélo, qu'une lampe ?

Plus facile de fixer une baguette sur un vélo, qu'une lampe ?

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article