Cafés en point de mire...

Publié le par Annick

Ce matin 3 janvier 2020, première sortie VTT de l'année.
On ne sera que cinq à rouler jusque Loudéac, avant de revenir au point de départ.
Quelques minutes avant 9 heures, on espérait encore voir les réguliers comme Daniel et Marcel. "Patrick ne vient pas, c'est pourtant les vacances... Il était là vendredi dernier", a dit Odile, étonnée de son absence.
On ne peut pas toujours être disponible. Cependant il a été dit ce matin que Daniel avait un rendez-vous et Marcel parti du côté de Lyon chez les enfants. Quant à Patrick, on ne sait pas...

Douceur et ciel couvert.

Douceur et ciel couvert.

Elles vont aussi jusque Loudéac. Nous avons vu les deux frangines, Jeanine et Michèle. Elles ont refusé la bise à cause de la gastro qui sévit chez nous.
Si tout le monde se lavait  les mains, l'inflammation du système digestif serait évitée ? Pas forcément parce que le virus est aussi dans les postillons et dans l'air.

La "bonne année" peut se souhaiter sans  faire la bise.

La "bonne année" peut se souhaiter sans faire la bise.

Marcelle marche à la rencontre de ses deux soeurs. Second petit arrêt de complaisance obligatoire, le groupe de vététistes connaît bien Marcelle. Après les bises, elle nous a dit : "y'a plus qu'à appuyer sur le bouton..."

Appuyer sur le bouton au cas où... On sait que Marcelle est prévoyante.

Même pas peur de la gastro...
Même pas peur de la gastro...Même pas peur de la gastro...

Même pas peur de la gastro...

"Le portail est ouvert, Maurice nous attend", a signalé Jacky, le beauf'.

L'intuition fonctionne bien apparemment, parce que les maîtres des lieux ignoraient notre passage.

L'entrée de la propriété de Marcelle et Maurice.

L'entrée de la propriété de Marcelle et Maurice.

Maurice resté à la maison a appuyé sur le bouton quand il nous a vus... Une visite surprise en quelque sorte qui lui a fait plaisir. Dès que le bouton a été enfoncé, le café a coulé.

Cafés en point de mire...

Elles se dandinaient, insouciantes, sur notre chemin à proximité de leur domaine... Les oies en principe bonnes gardiennes sont en fait peureuses. Elles ont vite rebroussé chemin quand elles nous ont vus et sont restées planquées derrière une haie.

Cafés en point de mire...

Vers le Pont Querra sous un bref rayon de soleil... et plus tard, nettoyage des VTT.

Cafés en point de mire...Cafés en point de mire...

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans Nos sorties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article