Sur les routes du Périgord Noir et du Quercy (4)

Publié le par Annick

Mercredi 4 juin : 140 kilomètres au programme. 40 seront réalisés à vélo. Et pour cause : 

medord01Il pleut... C'est l'heure du petit-déjeuner.

Si la pluie persiste la sortie à vélo va être annulée...Le restaurant a été réservé à Bretenoux. Il faudra bien y aller d'une façon ou d'une autre...

medord02  Au cours du petit déjeuner, Jean-Claude annonce le programme de la matinée : "vu le mauvais temps, visite des grottes de Lacave et ensuite direction Bretenoux..."

Mais ceux qui espèrent une éclaircie l'après-midi, vont emmener les vélos...


medord03Et voilà l'équipe se dirigeant vers les grottes de Lacave.

Le groupe n'est pas au complet. Pas loin de 10 personnes ont préféré faire autre chose.

L'accès au coeur des grottes se fait par le petit train...
medord04
medord08  Le petit train.


medord09Juste après la sortie  du train.

Après avoir quitté le petit train, salle du chaos, la visite  se poursuit à pied par la salle de la tarasque, traversée du couloir des neiges et de la salle des trois parques, puis celle des orgues, du grand Dôme. Ensuite les lacs se font plus nombreux, les concrétions prennent des formes plus curieuses...pour arriver dans la salle des merveilles...

Une concrétion parmi tant d'autres. 
medord05


Avant de retrouver le petit train, un panneau bien placé signale : "N'oubliez pas le guide"...

medord06Courageux et motivés...

Sur la route du retour, entre Martel et Souillac, du côté du lieu-dit le "Baladou", les six grands motivés ont chevauché les vélos pour une distance de 40 kilomètres, donc jusque Veyrignac. Il ne pleut plus, il y a du bleu dans le ciel et le vent souffle assez fort.

medord07L'un des meilleurs moments.

C'est l'heure du dîner préparé par Catherine et Camille. En entrée un bon potage d'orties et autres ingrédients servi par Claudine. Jeanine qui a envie de vin rouge s'apprête déjà à ouvrir la bouteille.

A suivre.

Publié dans BREVETS et RANDOS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article