Rahon, ici et là (2)

Publié le par Annick

Nous, les filles...faut se cacher :

rahon23Entre Diou et Digoin.

Faut vous dire ce qu'elles sont allées faire derrière le rideau d'arbustes ?

rahon24  Elles sont allées faire ce que nous constatons à gauche, en prenant une position différente que personne  ne doit voir...
Pas parce que c'est indéçant, mais frustrant d'être observées par des yeux avides et curieux de voir plus.

Soulagement avant Dole.


Pourtant, personne ne s'est ennuyé ! ?

rahon25A Novillars, dimanche 20 mai.

Que se passe-t-il ? Têtes lourdes au point de les soutenir ?
Le temps semble tout simplement long à attendre les cyclos qui se sont attardés à Besançon devant de surprenantes beautés, telles cascades d'eau fraîche.

Jean-Claude n'aime pas les fleurs :

rahon28  Un soir, à Rahon, Ernest s'est levé et a complimenté Jean-Claude pour tout le travail qu'il a exécuté pratiquement seul pour la bonne réussite de ce périple.

rahon26
Pourtant ces compliments lui sont allés droit au coeur. Mais Jean-Claude a préféré s'écraser entre les deux Patrick mesurant  1, 85 mètre, chaussant du 44. Ni l'un ni l'autre ne sont atteints du syndrome de l'oignon*. Nous ne savons pas comment les départager.

* Le syndrome de l'oignon est une histoire cocasse racontée par Germaine pendant notre périple.

Une nouvelle venue dans le groupe en a profité, ce même soir,   à adresser des remerciements à quelques personnes :

rahon27Claudine et Janine sur l'EuroVélo 6 avant Dole.

Claudine s'est levée  et a énoncé avec beaucoup d'émotion de sincères remerciements à Janine et Albert ses amis de Ménéac et également à Ernest qui a lui aussi conseillé de participer à notre périple pour récupérer un peu de bien-être et de mieux-être.

Claudine raconte quelques jours plus tard : "Pour ce qui est du séjour, je ne peux que garder de bons souvenirs. Une expérience formidable pour renouer avec mon vélo et pouvoir regarder devant moi, puisque Rémi est devant qui me tire avec vous tous."

Claudine, sache que tes amis t'aiment et te protègent.

Claudine et Rémi étaient heureux. Le destin est venu tout casser l'an dernier.
Cliquez sur REMI pour comprendre ce qu'ils ont enduré.

Publié dans BREVETS et RANDOS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annick 05/06/2012 15:25

Ah oui ! "Dans les clous" je ne comprenais pas bien. Mais les jeunes ont parfois de ces expressions...

Edith 05/06/2012 15:20

Sauf que je voulais dire dans les choux et non dans les clous!!!!!!!!!!!!!!!!

Annick 05/06/2012 14:39

On se met toute contre toi dimanche... Je plaisante.

Edith 05/06/2012 14:27

Oui oui perso j'étais contente, 1ére fois que je voyais 100 kms à mon compteur mais bon par rapport à vous je suis dans les clous ....et encore bien loin de Paris...à dimanche

Annick 05/06/2012 12:39

Ben oui, Edith, t'as intérêt à venir à Loudéac dimanche !...
Il paraît qu'à Trévé tu as bien roulé.