Le passage du Gois en point de mire (2)

Publié le par Annick

Mardi 21 mai : l'île de Noirmoutier sous le soleil.

mapb01Le petit déjeuner à La Baronnerie.

La traversée du Gois est sans danger, à condition de respecter les consignes de sécurité. Et aussi celles de notre président : petit déjeuner à 6 heures 45 ; départ de La Baronnerie au plus tard, 7 heures 30.
40 kilomètres séparent notre gîte et l'entrée de la chaussée marine longue de 4, 200 km.

Il casse son dérailleur :

mapb03Le Gois vers 9 heures 30.

Après quelques coups de pédale sur le Gois, Albert casse la patte de son dérailleur. Une seule solution : marcher en poussant son vélo ou...

mapb04 ...se faire pousser par les copains. 
 Ce qu'il arrive quand les consignes ne sont pas respectées.

Cette voiture serait là depuis trois semaines. Irrécupérable, elle va s'enliser progressivement et disparaître.

A l'horizon, le pont qui relie  l'île au continent.
mapb10.jpg

mapb05Côté île.

Un peu frustré, Albert observe la distance qu'il a parcourue sans pédaler sous un ciel se dégageant lentement.

Petits sentiers sympas :

mapb06  900 mètres après la sortie du Gois, les cyclistes ont la possibilité d'emprunter des petits sentiers jusque la Guérinière.

Ensuite, pistes cyclables et petites routes dans le bois de la Chaise et les champs de pommes de terre, nous ont emmenés jusque l'Herbaudière et le restaurant "Au vieux loup de mer".


Arrêt à Bouin sur la route du retour :

mapb11.jpgDans un bar à Bouin.

Lorsque nous quittons ce café vers 17 heures, le ciel est très menaçant à l'horizon. Il reste environ une bonne vingtaine de bornes. Nous craignons la pluie.

Arrivée proche :

mapb08Au bout de la ligne droite, le panneau ci-dessous.

Pas de pluie, mais fraîcheur sous les nuages.

Le collant et la veste étaient préférables à la tenue d'été. 
mapb07


Comme chaque soir :

mapb09Kir pétillant pour ouvrir l'appétit...

Cécile (veste blanche), la patronne, et Martine (col blanc), une employée, n'ont pas refusé la petite flûte qui "enchante" les papilles...

A suivre...

Publié dans LE CLUB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article