Jeanine et Francis sont allés en Iran

Publié le par Annick

Du 25 septembre au 29 octobre 2013, Jeanine et Francis Rault, retraités à Plessala et adhérents du club ont sillonné, pendant plus d'un mois  l'Iran, en train, bus, taxi ou en avion, s'adaptant à la chaleur.

L'Iran est un pays d'Asie de l'ouest, capitale Téhéran. Religion, l'Islam articulée autour du Coran. Langue officielle le persan ;  la monnaie le rial.
L'Iran, 1 648 195 km2 (presque 3 fois la France), est un pays montagneux et partiellement désertique, régulièrement touché par des tremblements de terre.
Un pays pas très fréquentable selon les dires.

Mais le couple a découvert un Iran totalement différent de ce qu'on laisse entendre. "Un peuple fier, certes, au port haut, mais ô combien accueillant", a analysé Francis.

iran02.2013
Francis et Jeanine dans le village montagnard Masuleh, pas très loin de la Mer Caspienne.

iran10.2013
Jeanine et Francis ont rencontré par hasard Georges, un costarmoricain de Saint-Thélo, dans le cadre de son travail. Georges est technicien avicole, régulièrement il se rend en Iran auprès des nouveaux éleveurs de dindes, par exemple. Il peut y séjourner quelques jours ou quelques semaines selon les cas.

iran12.2013  Un champ de thé.

Les iraniens sont de grands consommateurs de thé.

Ils offrent le thé, comme nous le café.
 Un rucher artisanal.

Juste un petit trou pour le passage des abeilles.
iran08.2013
iran09.2013  Les ruches, côté dos.
 Le badgir ou tour à vent ou capteur de vent.

Le badgir est utilisé pour créer une ventilation naturelle dans les bâtiments.
L'air va se rafraichir dans les eaux en profondeur et arrive par canalisations dans les maisons.
iran03.2013


iran04.2013
A Isfahan, Jeanine et Francis rencontrent  un groupe de jeunes iraniens. L'un d'entre eux a offert sa glace au vermicelle à Jeanine ; un autre, un foulard à Francis.

Jeanine et Francis ont voyagé seuls. Ils ont pris le temps de s'arrêter, de communiquer. En groupe, ils auraient perçu une autre vision de ce pays.

iran06.2013
Le vendredi, jour férié, les iraniens se retrouvent dans les parcs pour un pique-nique sous les arbres, à l'abri du soleil cuisant. "Quand nous les traversions, ils voulaient tous nous offrir quelque chose, nous inviter à partager leur repas", se souvient Jeanine encore émue. Elle portait toujours le foulard, comme les femmes de là-bas. Elles ne sont pas forcément vêtues de noir. Celles qui le sont n'hésitent pas à aborder les touristes.

iran11.2013  Femme fumant.

Le narguilé est une grande pipe à eau d'origine persane utilisé en Iran pour fumer le tabac.


iran07.2013
Deux jeunes britanniques partis pour 1 an. A 6 mois de la fin de leur périple, ils ont croisé Jeanine et Francis dans un hôtel iranien.

iran05.2013
La place Royale ou plus justement la place Naghsh-e Jahan et la Mosquée du Sheikh Lotfollah à Isfahan ou Ispahan. Cette ville est la troisième d'Iran après Téhéran et Mashhad.

Jeanine et Francis ont reçu en Iran un accueil très chaleureux. Ils ont été bluffés par la serviabilité et la générosité des iraniens.

Publié dans LE CLUB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jeannine Vireton 08/01/2014 22:10

Merci Annick pour ce beau reportage...Je voyage encore et encore!
De belles photos...! Bon c'est décidé, l'année prochaine je "m'Iran" à vélo...!

a.cyclo.loudeac.over-blog.com 30/12/2013 11:05

Belle expédition, et félicitations a ces voyageurs curieux et avides de découvertes.