EuroVélo 6 (3) : des originalités

Publié le par Annick

Jeudi 17 mai, troisième journée : ciel couvert, pas de pluie.

eurovel00.mai128 heures 30, à Germigny-des-Prés. Départ imminent.

Jeanine au premier plan, espère atteindre son objectif : rouler tous les jours jusque Rahon dans le Doubs où nous resterons quatre jours complets.

Les moutons et les chèvres de Gien :

eurovel16.mai12

Ce paisible troupeau se nourrissait sereinement en bordure de Loire à Gien, surveillé par le berger, la bergère et les chiens.

Le pont-canal :

eurovelo16.mai12
Les cyclos viennent de quitter Briare pour rejoindre l'autre rive de la Loire et rouler sur la D 951 jusque Cosne-Cours/Loire où est prévu le déjeuner.

Le pont-canal de Briare dans le Loiret permet le passage au-dessus de la Loire par le canal latéral à la Loire. Il a été construit de 1827 à 1838.

La première crevaison :

eurovelo17.mai12
La première crevaison touchera Janine de Ménéac peu après le déjeuner. A la fin du périple  nous compterons une dizaine de crevaisons.

Le coq qui se mire dans une glace :

eurovelo18.mai12Comme je m'aime !...

Ce coq vit dans la rue Caquet* à Imphy dans la Nièvre. La journée il passe son temps à se regarder dans la glace dans le parc de Jacques qui le nourrit. Le soir il rentre seul dans son poulailler chez ses maîtres, les propriétaires de l'hôtel-restaurant "O'Sullivan" où nous avons dîné et dormi. Ses maîtres l'ont acheté petit, pensant acquérir une poule... Ils ont longtemps attendu les oeufs...
Maintenant il est la mascotte du quartier. Jamais il ne  passera à la cocotte.

* eurovelocoq

Publié dans BREVETS et RANDOS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article