C'est déjà arrivé...

Publié le par Annick

...de se tromper de route et de rebrousser chemin...

Ce matin, mercredi 18 décembre 2013, nous avons emprunté plusieurs petites routes inconnues sur les secteurs Bréhan, le Cambout, la Trinité-Porhoët, Ménéac....
Routes sympas et sinueuses en pleine campagne ; routes mouillées et sales.

Après la Trinité-Porhoët, direction Ménéac, et avant la Perchais, à gauche vers Penleu. "On ne sait pas à quelle hauteur", a dit Ernest.

Dans le village tranquille pré cité, pas une âme, à part un grand chien bi colore bien éduqué, nous virons à droite, guidés par Marcel.

On aurait parié qu'il connaît le coin, tant il avançait avec assurance. Au bout de cette route qui monte sur les hauteurs de Penleu, le chemin "bouyounou" ci-dessous.

merc01.18.12.13

Pas deux solutions, une seule...

merc02.18.12.13
...faire demi-tour et descendre vers Penleu.

merc03.18.12.13
De retour dans le village  Penleu, aussi désert  que dix minutes plus tôt, pour aboutir on ne sait où.

Peu après, nous arrivons sur la route la Trinité-Porhoët - la Croix Pichot. Au pied de la taupinière, une route étroite à gauche nous oriente vers de petites villages isolés, dont Guérande, avant d'atteindre le bois de Coëtlogon où serpente en montant assez sévèrement une route enfin propre.

Les compteurs des vélos crottés ont affiché 60 kilomètres.

Publié dans LE CLUB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

claudine 18/12/2013 23:24

C'était pire que le Paris Roubaix,où peut-être avez vous changé de discipline, je pense au cyclo cross.En prenant La Trinité Ménéac direct, il y avait le Pont-Malido et là vous pouviez boire votre
petit café.