Là, où nous sommes passés...

Publié le par Annick

C'était avant le premier confinement, quand nous étions tous libres. Libres de dépasser les bornes ;  libres de nous retrouver, cyclos de tous les clubs ; libres de vivre normalement. 

Voici les réponses aux précédentes mises en ligne qui posaient questions et attendaient réponses qui n'ont pas afflué pendant le deuxième confinement, véritable manège désenchanté pour nous les "Zébulon" limités à un rayon de 1 kilomètre. Tournicoti, tournicoton...

En venant de Saint-Gonnéry.


C'était le 29 janvier 2020. La localité tout au fond, dans sa cuvette, c'est Hémonstoir.
Autrefois, Hémonstoir était desservie par la ligne de chemin de fer Saint-Brieuc-Pontivy. Le convoi sur rails transportait des voyageurs, mais surtout des marchandises, principalement engrais et pommes de terre. 
A l'ouest, la Rigole d'Hilvern, aujourd'hui à sec, longée par un chemin fait le bonheur des marcheurs et cyclistes à VTT ou VTC.  

 

En venant du Cambout.


Le mercredi 12 février.  Nous entrons dans Plumieux.
Une grue, au bout une nacelle et dedans un ouvrier occupé à travailler au sommet de la flèche du clocher de l'église Saint-Pierre.

Plumieux était le fief d'Audrey cordon-Ragot quand elle était enfant et adolescente. 
 

Les photos plus grandes : 

Là, où nous sommes passés...Là, où nous sommes passés...
"Les cinq chemins", forêt de lanouée.

Nous sommes passés près de ce plan d'eau le 19 février. Il est situé dans la forêt de Lanouée entre Mohon et Les Forges, près du site "Les cinq chemins" et la grande esplanade. A côté on peut voir aussi un ancien pavillon de chasse et un puits recouvert d'un toit de chaume.

La forêt privée de Lanouée est très ancienne. De nombreux points d'eau ont été creusés pour lutter contre les incendies, dont celui-ci, probablement. 

Mieux voir les détails : 

Là, où nous sommes passés...
En revenant de Mauron.

C'était le 8 février, un samedi. 
Nous arrivons à Illifaut, près du verger Frère Henri Golletais, né à Illifaut en 1830, lieu de mémoire et de conservation de variétés anciennes de fruits, en particulier pommes et poires. 
Jeunes et anciens de la commune ont travaillé sur ce projet. Ils ont aussi construit des bâtiments à l'ancienne.

Frère Henri Golletais était connu pour son activité de jardinier, horticulteur et arboriculteur. 

Vous avez repéré la flèche du clocher ? 

Là, où nous sommes passés...

Lien intéressant, vers le site de la FFCT : 

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article