Souvenirs 2005

Publié le par Annick

Cette année 2005, le club va s'en aller vers une destination à l'étranger.  A 920 kilomètres environ  de Plémet.
La nouvelle aventure organisée par André Rault, est prévue en six étapes, du samedi 14 mai au jeudi 19 mai.
Un peu de suspense, la dernière ville étape du jeudi va être dévoilée plus tard.

Première étape, samedi 14 mai : Plémet - Chemillé, 208 kilomètres.

Le ciel se présente derrière un voile brumeux. La brume du matin est souvent  signe de beau temps.
Trois voitures accompagnatrices vont rouler sur les traces des cyclos.

Déjeuner à Nort-sur-Erdre, Loire-Atlantique, restaurant "Les trois marchands". Le ciel se dégage, le soleil se montre.

Dîner et repos à Chemillé, Maine-et-Loire, à "l'auberge de l'arrivée". Dégustation d'un excellent coteaux du Layon en apéritif.

Départ à Plémet, vers 7 heures ; passage des sept hommes à La Gacilly ; dîner à Chemillé.
Départ à Plémet, vers 7 heures ; passage des sept hommes à La Gacilly ; dîner à Chemillé. Départ à Plémet, vers 7 heures ; passage des sept hommes à La Gacilly ; dîner à Chemillé.

Départ à Plémet, vers 7 heures ; passage des sept hommes à La Gacilly ; dîner à Chemillé.

Deuxième étape, dimanche 15 mai : Chemillé - La Chapelle-Saint-Laurian, 215 kilomètres.

Le ciel est tout bleu.

Déjeuner à Manthelan, Indre-et-Loire, restaurant "La promenade".

Dîner et repos à La Chapelle-Saint-Laurian dans l'Indre, gîte "La palue", chez Monique et Bernard, éleveurs de chèvres.
Nous sommes dans le Berry, la patrie de George Sand.

Départ de Chemillé à 7h30 ; en Indre-et-Loire sur une piste cyclable en direction de Loches ; élevage de chèvres alpines ; apéritif offert par les propriétaires du gîte et des chèvres..
Départ de Chemillé à 7h30 ; en Indre-et-Loire sur une piste cyclable en direction de Loches ; élevage de chèvres alpines ; apéritif offert par les propriétaires du gîte et des chèvres.. Départ de Chemillé à 7h30 ; en Indre-et-Loire sur une piste cyclable en direction de Loches ; élevage de chèvres alpines ; apéritif offert par les propriétaires du gîte et des chèvres..
Départ de Chemillé à 7h30 ; en Indre-et-Loire sur une piste cyclable en direction de Loches ; élevage de chèvres alpines ; apéritif offert par les propriétaires du gîte et des chèvres.. Départ de Chemillé à 7h30 ; en Indre-et-Loire sur une piste cyclable en direction de Loches ; élevage de chèvres alpines ; apéritif offert par les propriétaires du gîte et des chèvres..

Départ de Chemillé à 7h30 ; en Indre-et-Loire sur une piste cyclable en direction de Loches ; élevage de chèvres alpines ; apéritif offert par les propriétaires du gîte et des chèvres..

Troisième étape, lundi 16 mai : La Chapelle-St-Laurian - Saint-Léger-des-Vignes, 160 kilomètres.

Le ciel est couvert, l'air est frais.

Déjeuner à Saint-Aignan-des-Noyers, dans le Cher, restaurant "Le Saint-Aignan".

Dîner et repos à Saint-Léger-des-Vignes, dans  "le centre d'accueil des sportifs", département La Nièvre.

Départ à 8 heures de La Chapelle-St-Laurian ; Claude installe les vélos inactifs dans la cour du gîte. Suite à une chute le 24 janvier, Claude est contraint à abandonner un bon moment la pratique du vélo ; notre arrivée le midi à St-Aignan-des-Noyers.
Départ à 8 heures de La Chapelle-St-Laurian ; Claude installe les vélos inactifs dans la cour du gîte. Suite à une chute le 24 janvier, Claude est contraint à abandonner un bon moment la pratique du vélo ; notre arrivée le midi à St-Aignan-des-Noyers. Départ à 8 heures de La Chapelle-St-Laurian ; Claude installe les vélos inactifs dans la cour du gîte. Suite à une chute le 24 janvier, Claude est contraint à abandonner un bon moment la pratique du vélo ; notre arrivée le midi à St-Aignan-des-Noyers.

Départ à 8 heures de La Chapelle-St-Laurian ; Claude installe les vélos inactifs dans la cour du gîte. Suite à une chute le 24 janvier, Claude est contraint à abandonner un bon moment la pratique du vélo ; notre arrivée le midi à St-Aignan-des-Noyers.

Quatrième étape, mardi 17 mai : St-Léger-des-Vignes - Géruge, 199 kilomètres.

Les cyclos sont partis à 7h35, dans la brume. Les accompagnateurs qui ont quitté Saint-Léger plus tard, ont rencontré Monsieur le maire et discuté avec lui. "Je passe mes vacances à Saint-Cast", a-t-il confié.

Déjeuner à Buxy, "restaurant Girardot" en Saône-et-Loire.

Diner et repos à Géruge, Jura, gîte "La grange rouge".

La patronne du gîte avait dit à André lorsqu'il avait réservé : "avant d'arriver vous aurez une côte très dure, vous ne la monterez pas à vélo..."
Une bosse de plus de 600 mètres, pourcentage entre 12 et 15 %., escaladée par cinq  sur sept d'entre nous.

St-Léger-des-Vignes, mardi matin ; boissons favorites à Montret ; la terrible bosse menant au gîte du soir.
St-Léger-des-Vignes, mardi matin ; boissons favorites à Montret ; la terrible bosse menant au gîte du soir. St-Léger-des-Vignes, mardi matin ; boissons favorites à Montret ; la terrible bosse menant au gîte du soir.

St-Léger-des-Vignes, mardi matin ; boissons favorites à Montret ; la terrible bosse menant au gîte du soir.

Cinquième étape, mercredi 18 mai : Géruge - Bois-d'Amont, 80 kilomètres.

L'équipe compte rejoindre Bois-d'Amont dans le Jura vers midi. Le gîte et le couvert est prévu au village vacances "Le Val d'Orbe". Fin de matinée mouvementée à cause de cinq hommes qui se sont perdus dans la brume, ratant Bois d'Amont en prenant la direction de Lamoura...

C'est à Bois d'Amont que sont fabriquées la plupart des boîtes à fromage. Dans une ancienne scierie, le musée de la boissellerie présente l'histoire de l'artisanat du bois depuis trois siècles.

Et demain incursion en pays étranger : la Suisse.

Avant de quitter "La grange rouge" ; "Le Val d'Orbe" et vue sur Bois-d'Amont.
Avant de quitter "La grange rouge" ; "Le Val d'Orbe" et vue sur Bois-d'Amont. Avant de quitter "La grange rouge" ; "Le Val d'Orbe" et vue sur Bois-d'Amont.
Avant de quitter "La grange rouge" ; "Le Val d'Orbe" et vue sur Bois-d'Amont. Avant de quitter "La grange rouge" ; "Le Val d'Orbe" et vue sur Bois-d'Amont.

Avant de quitter "La grange rouge" ; "Le Val d'Orbe" et vue sur Bois-d'Amont.

Sixième étape, jeudi 19 mai : Bois-d'Amont - Lausanne - Bois-d'Amont, 120 kilomètres.

Déjeuner à Morges après une rapide incursion à Lausanne.

Le col de Marchairuz, long de 10 kilomètres et culminant à 1 447 mètres,  va être le juge de paix de l'après-midi.

L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.
L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.
L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.
L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.

L'équipe des femmes qui devait partir avant les autres, pour finir c'est tout le monde ensemble, enfin presque ; montée avant Aubonne ; à Morges ; cygnes et nid occupé par deux gros oeufs ; au bord du lac Léman ; sommet du Marchairuz.

Les jours suivants, vendredi 20 mai et samedi 21 mai

Ce deux journées, libre à chacun de faire ce qui lui plaisait.

Le vendredi certains ont fait une balade à vélo ; d'autres sont allés voir les bisons et la transhumance.
Le soir, des anniversaires ont été souhaités : les noces d'or de Marie-Thérèse et Claude, puis Annick et Charles. Les deux couples se sont mariés en 1955.

Pluie le samedi. Jean-Claude est quand même parti à l'assaut du col de la Faucille.

Dimanche, retour au bercail.

Le clocher de Bois d'Amont en forme de cloche ; les bisons de Juraparc ; la transhumance, troupeau dans la montée du Marchairuz vers les alpages.
Le clocher de Bois d'Amont en forme de cloche ; les bisons de Juraparc ; la transhumance, troupeau dans la montée du Marchairuz vers les alpages.Le clocher de Bois d'Amont en forme de cloche ; les bisons de Juraparc ; la transhumance, troupeau dans la montée du Marchairuz vers les alpages.Le clocher de Bois d'Amont en forme de cloche ; les bisons de Juraparc ; la transhumance, troupeau dans la montée du Marchairuz vers les alpages.

Le clocher de Bois d'Amont en forme de cloche ; les bisons de Juraparc ; la transhumance, troupeau dans la montée du Marchairuz vers les alpages.

Le dîner du samedi soir. Et Annick que l'on ne voit pas souvent...
Le dîner du samedi soir. Et Annick que l'on ne voit pas souvent...Le dîner du samedi soir. Et Annick que l'on ne voit pas souvent...Le dîner du samedi soir. Et Annick que l'on ne voit pas souvent...

Le dîner du samedi soir. Et Annick que l'on ne voit pas souvent...

Pour info : 79 adhérents au "CC du Ninian" en 2005.

Les souvenirs vont s'arrêter là. Pas de photos numériques pour rappeler les séjours précédents.

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article