Désorganisation totale

Publié le par Annick

Jacky, Jeanine, Joseph, Gilbert et Annick à gauche dans l'angle du bas..

Jacky, Jeanine, Joseph, Gilbert et Annick à gauche dans l'angle du bas..

Ce dimanche 31 mai 2020, jour de Pentecôte, le groupe parti à 9 heures était composé de cinq personnes. C'est bien sûr suffisant à cause de ce virus qui circule toujours.
Depuis la première phase de déconfinement qui tolère les sorties vélo sous certaines conditions, peu de nouvelles de l'ensemble des adhérents.
Comment roulent-ils ?
Ce matin, un autre groupe est parti à 8h30. Combien étaient-ils ?
D'autres ont probablement roulé seuls.

Si chacun y trouve son compte, c'est bien. Mais la convivialité n'existe plus en raison d'un machin invisible.

L'église Notre-Dame de Gomené vue rarement  sous cet angle.

A cause du marché qui s'installe chaque dimanche en centre bourg une déviation nous emmène vers l'étang et au bout deux routes au choix. La première à droite est généralement empruntée. Ce matin, Gilbert à dit : "on longe l'étang...". Et c'est depuis cette petite route qui ne rallonge pas la sauce  qu'on peut voir l'église comme sur la photo.

Le cimetière est derrière le muret. Plus au fond, l'autre route longe les maisons.

Le cimetière est derrière le muret. Plus au fond, l'autre route longe les maisons.

Pause à Illifaut où nous avons vu deux cyclos de Muel.

Jeanine et Jacky qui aiment bien le petit café au cours de l'arrêt sont bien obligés de s'en passer. A partir de mardi, les bars vont ouvrir leurs portes...

Près de l'église d'Illifaut avant de partir vers Le Vot.

Près de l'église d'Illifaut avant de partir vers Le Vot.

On essaye de garder les distances, mais c'est très compliqué.

Avant le village "Le Vot".

Avant le village "Le Vot".

Pour faire peur aux corbeaux :

Joseph a dit : "ça ne sert à rien. Les oiseaux s'habituent..."

Avant Rocquetton où le restaurant "Le cadran solaire" semble sans vie.

Avant Rocquetton où le restaurant "Le cadran solaire" semble sans vie.

En rentrant au bercail, Annick a croisé Jean-Paul 1er qui a roulé seul.  Le couple occasionnel a discuté une quinzaine de minutes. "Je préfère rouler seul. C'est sérieux quand même cette histoire... J'ai fait du VTT autour de chez moi pendant le confinement... C'est la première fois qu'on voit ça...La prochaine fois ça sera pire..."

Jean-Paul va bien mais paraît pessimiste. Y'a où parfois.

Entre le Vaublanc et le Gué Jouan.

Entre le Vaublanc et le Gué Jouan.

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article