Le calme avant...

Publié le par Annick

... la tempête Ciara...

Météo exécrable annoncée pour demain 9 février 2020. Voilà la raison qui nous a réunis samedi 8 février à 14 heures sur notre parking habituel avant de rouler sur le circuit du dimanche, long de 61 kilomètres.

On était 13 ; la météo présentée vendredi soir. Pire la nuit de dimanche à lundi...On était 13 ; la météo présentée vendredi soir. Pire la nuit de dimanche à lundi...

On était 13 ; la météo présentée vendredi soir. Pire la nuit de dimanche à lundi...

Pause pipi à Brignac,  arrêt bref et suffisamment de temps pour photographier le gros avion filant vers une destination bien précise que nous ignorons bien sûr. 

Le calme avant...Le calme avant...

Quand des cyclos croisent d'autres cyclos... parfois un bras se lève comme le cycliste roulant devant son équipier.

Un salut ne coûte rien et fait plaisir, comme un merci ou un sourire...

"Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent..." Citation de Raoul Follereau.

Quelques coups de pédales après Brignac.

Quelques coups de pédales après Brignac.

Les mimosas sont en fleurs... Celui-ci a été remarqué par nous tous et "porté aux nues" par Daniel, notre vice-président, qui a dit plus tard : "le mimosa était magnifique..."

Après Illifaut.

Après Illifaut.

La chapelle Saint-Yves sur la commune de Merdrignac, le plus petit édifice croisé sur notre parcours.

La chapelle édifiée au début du 18ème siècle a séduit Patrick du Camboutdumonde puisqu'il s'est arrêté pour la photographier sous un angle différent.

Peu après le mimosa. La deuxième photo est de Patrick. Peu après le mimosa. La deuxième photo est de Patrick.

Peu après le mimosa. La deuxième photo est de Patrick.

A Merdrignac, des gens qu'on connaît... Ils ont pris le temps de boire un café, mais pas le groupe des treize.

Jeanine et Jacky du "CC du Ninian".

Jeanine et Jacky du "CC du Ninian".

Jeanine et Jacky n'ont pas roulé avec nous. De Merdrignac ils ont pris une autre direction et sont arrivés à Plémet en même temps que ceux qui n'ont pas peur du nombre redouté par les superstitieux.

A l'entrée de Plémet, vers 16 h 40.

A l'entrée de Plémet, vers 16 h 40.

Un bon moment plus tard, la dernière image proche du déclin, observée par la photographe rentrant au bercail, seule.

Vers 17 h 45, encore 9 kilomètres avant la maison.

Vers 17 h 45, encore 9 kilomètres avant la maison.

D'autres photos :

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article