Comme les jours de la semaine

Publié le par Annick

Ce mercredi 30 octobre 2019, le peloton était bien maigre. Habituellement, le mercredi il est  plus fourni.
On ne s'est pas gênés. Nous avons accusé la peur. Peur du brouillard qui n'était pas à couper au couteau, peur de la pluie qui ne s'est pas manifestée de la matinée.

Six, plus la photographe, avant 9 heures. Tous portaient la chasuble ou le coupe vent conseillé pour être mieux vus.

Six, plus la photographe, avant 9 heures. Tous portaient la chasuble ou le coupe vent conseillé pour être mieux vus.

Paumés, perdus sur les routes de campagne ?

Non pas vraiment, mais surtout curieux de savoir si la route à notre gauche mène vers  Le Bolay. Nous aimons bien ce village de référence traversé par une petite route sympa qui conduit vers Le Pas aux biches et la forêt de Lanouée.
Pas franchement renseignés par le GPS de Thierry, nous avons filé tout droit vers Le Cambout, Bréhan...

Le GPS de Thierry n'a pas su nous guider.
Le GPS de Thierry n'a pas su nous guider. Le GPS de Thierry n'a pas su nous guider.

Le GPS de Thierry n'a pas su nous guider.

Est-il vraiment triste ?

On dit qu'un cheval n'aime pas être seul. C'est vrai qu'il est souvent accompagné dans son pré d'un autre cheval, ou d'un âne, d'un poney ou encore d'un mouton.
Est-il préférable que l'équidé soit accompagné ?
Personne n'aime la solitude.

Le cheval qui semble attendre.

Le cheval qui semble attendre.

Coucou p'tit Canaillou !

Mine de rien, le suceur de roue est épié.

Le petit miroir est bien utile pour observer ce qui se passe derrière soi et évite de se tordre le cou. Parfois mieux vaut tourner la tête...
Le rétroviseur est surtout pratique en ville.

Mon beau miroir...qui a besoin d'un coup de chiffon...

Mon beau miroir...qui a besoin d'un coup de chiffon...

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article