Un marché de Noël

Publié le par Annick

Un marché de Noël est un marché en plein air associé à la célébration de Noël. Il se tient traditionnellement pendant l'Avent.

Marché de Noël à Rohan sous la halle à grains.

Marché de Noël à Rohan sous la halle à grains.

Notre pause s'est trouvée à Rohan, près de la halle.

Le marché de Noël est organisé par l'école.

Entre 10 heures et 10h30.Entre 10 heures et 10h30.

Entre 10 heures et 10h30.

Quelques infos sur les marchés de Noël :

La matinée du 4 décembre 2016 en bref !

Nous n'étions que huit ce matin. Plus un jeune de Laurenan.

Hier, à l'arrivée de notre Plémethon, certains ont dit :

"Je ne roule pas demain. Je vais au championnat de Bretagne de cyclocross à Châtelaudren."

"Moi aussi."

"Demain, je marche."

"S'il fait froid demain matin, je ne roule pas. Je n'ai pas envie de revenir en voiture."

Ce qui explique une faible participation ce 4 décembre.

A 9 heures, il faisait 1°C. Pas vraiment froid pour rester au coin du feu...

Avant 9 heures.

Avant 9 heures.

La main sale :

Dans la descente, juste avant Saint-Maudan, Annick a été obligée de mettre pieds à terre pour remettre sa chaîne passée de l'autre côté du grand plateau. Elle repart, remet le grand plateau et re belote.

L'autre main restée gantée lui a évité "Les mains sales"... qui est une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre écrite à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cette pièce a une autre signification...

Photo prise à Rohan, avant nettoyage succinct de la main.

Photo prise à Rohan, avant nettoyage succinct de la main.

Le jeune de Laurenan :

Hier soir, il a contacté Annick et lui a demandé s'il pouvait venir rouler avec nous. Après s'être présenté coureur cycliste, licencié FFC, Annick lui a répondu : "oui. A condition de ne pas mettre la pression. Nous ne sommes plus des jeunes..."

Il ne voulait pas rouler seul.

Pas plus avancé, on ne voit pas son visage. Pas plus avancé, on ne voit pas son visage.

Pas plus avancé, on ne voit pas son visage.

Curieuse, Annick l'a un peu questionné avant Loudéac :

- C'est comment ton prénom ?
- Jonatane.
- Non, Jonathan !
- Jonatane.
- Y'a un E à la fin.
- Non, deux N.
- Tu l'écris comment ton prénom ?
- J.o.h.n.a.t.h.a.n.n.
- Comment ?
- J.o.h.n.a.t.h.a.n.n !

Je ne suis même pas certaine de l'orthographe.

- Tu as quel âge ?
- 19 ans. Je vais les avoir en juin prochain.

Les jeunes ont hâte d'avoir 20 ans et se vieillissent. Alors que nous, on préfère se donner quelques mois en moins...

Entre Saint-Samson et Rohan.

Entre Saint-Samson et Rohan.

Pause à Rohan :

- Tu veux un vin chaud, Annick, propose Jean-Philippe.
- J'aime pas.

En réalité c'était du café. Marcel a préféré un chocolat.

Jean-Philippe, Marcel et René notre nouveau licencié et sa première sortie avec nous, rejoints un peu plus tard par Jean-Paul II et Victor. . Jean-Philippe, Marcel et René notre nouveau licencié et sa première sortie avec nous, rejoints un peu plus tard par Jean-Paul II et Victor. .

Jean-Philippe, Marcel et René notre nouveau licencié et sa première sortie avec nous, rejoints un peu plus tard par Jean-Paul II et Victor. .

Toujours à Rohan :

Jean-Paul 1er aussi curieux qu'Annick, lui a demandé son village à Laurenan.

- La Ville Guyomard.
- Je connais le village intervient Annick.

Le jeune répond à la fille :

- J'ai travaillé chez toi.
- Ca m'étonnerait.
- J'ai fait les joints d'un dallage.
- Je comprends pourquoi c'est bancal.
- Oh !

Faut bien plaisanter...
Le dallage a été fait en juillet 2014. Absente quand il est venu, je ne l'avais pas vu, mais savais que des jeunes étaient passés sur le chantier. Sous la surveillance de Jérôme, paysagiste à Plessala.
 

Les jeunes ont bien du mal de se séparer de leur smartphone !

Les jeunes ont bien du mal de se séparer de leur smartphone !

Sur la route du retour :

Le ciel est resté couvert ; vent de face en fin de parcours ; sortie de 57 kilomètres.

Entre Bréhan et Plumieux et...Entre Bréhan et Plumieux et...

Entre Bréhan et Plumieux et...

C'est quoi dans l'arbre ?

"Regardez, un nid de frelons asiatiques", s'est exclamé Jean-Paul 1er.

Il a le chic de les "dénicher". Il en a vu un autre dans le secteur de Loudéac.

Maintenant qu'il n'y a plus de feuilles, il est facile de les voir. Encore faut-il avoir  l'oeil où il faut.

Entre La Ferrière et Plémet.

Entre La Ferrière et Plémet.

Tout sur le frelon asiatique :

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article