Le mini Galibier

Publié le par Annick

La Croix Pichot, tous les cyclos du coin connaissent ce lieu-dit. Pour y accéder, quatre possibilités.
Par Gomené, l'accès est facile ;  Après Ménéac, comme nous l'avons fait aujourd'hui, approche assez facile.
On peut parler de véritable ascension en venant de La Trinité-Porhoët. Avant d'atteindre le sommet, la route sillonne  le bois sombre en plusieurs lacets. Les derniers hectomètres de plat  en découvert deviennent souvent pénibles après la longue montée.

De nombreux cyclos ont certainement fait la différence par ce côté redouté par les autres...

Côté assez facile en venant de Ménéac.

Côté assez facile en venant de Ménéac.

La quatrième possibilité est par Coëtlogon. L'approche est différente. Après la descente grisante du bois de Coëtlogon, trois ou quatre bosses successives nous emmènent à la Croix Pichot. Côté plutôt casse pattes.

Conclusion : le sens le plus facile est par Gomené.

La matinée du 21 septembre 2016 en bref !

Nous étions quinze ce matin, malgré le brouillard annoncé, mais inexistant à 8h30 à Plémet. Nous l'avons trouvé après La Trinité-Porhoët, vers Mohon. Un brouillard peu épais vite résorbé par le soleil montant.

Avant le départ.

Avant le départ.

Pause à Saint-Brieuc-de-Mauron :

Nous nous accordons toujours une pause à mi-parcours environ et toujours près des toilettes.

Thierry, le fils de Victor, est venu rouler avec nous. Il vient très rarement, sans doute quand l'occasion se présente.

Près des toilettes ; père et fils. Près des toilettes ; père et fils.

Près des toilettes ; père et fils.

Vers Brignac :

En passant à Brignac nous avons évoqué l'après-midi passé au restaurant "La maison Manon" à l'occasion de notre banquet annuel. C'était le samedi 19 mars 2016.

Peu après Saint-Brieuc-de-Mauron ; le clocher de Brignac.Peu après Saint-Brieuc-de-Mauron ; le clocher de Brignac.

Peu après Saint-Brieuc-de-Mauron ; le clocher de Brignac.

Vélo couché et VTC :

Des vélos compatibles avec le vélo de route traditionnel.

Pour le premier il faut réapprendre à faire du vélo et le second il faut avoir la puissance nécessaire pour le traîner.

Patrick et Philippe.

Patrick et Philippe.

Le vélo de Francis.
Le vélo de Francis.

Le vélo à assistance électrique est aussi compatible. Il faut savoir gérer.

Vers Ménéac :

Le cheval d'Albert, cyclotouriste licencié à "La roue ménéacoise" ; et plus loin des poules...Le cheval d'Albert, cyclotouriste licencié à "La roue ménéacoise" ; et plus loin des poules...

Le cheval d'Albert, cyclotouriste licencié à "La roue ménéacoise" ; et plus loin des poules...

Un arrêt après La Croix Pichot :

On ne laisse personne derrière, surtout seul.

Président largué ? Non ! Petit besoin naturel que personne ne peut faire à sa place...

Le mini GalibierLe mini Galibier

Cidre nouveau bientôt :

Le cidre devrait être bon avec tout le soleil emmagasiné. Mais y'a pas que ça. Il faut aussi un savant mélange de variétés de pommes.

Au Breil Tual où les compteurs affichent 61 kilomètres à deux bornes de l'arrivée.

Au Breil Tual où les compteurs affichent 61 kilomètres à deux bornes de l'arrivée.

Un vieux panneau Michelin !

Ils tiennent bon ces panneaux.

A Plémet.

A Plémet.

C'est tout pour aujourd'hui !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Janine 25/09/2016 21:49

surprise quand j'ai vu le beau cheval et qu'il sagissait du notre.
merci Annick pour cette superbe délicatesse!
bisou et à bientot

Annick 25/09/2016 21:58

L'autre cheval était au bord de la route.