Se préserver du bruit

Publié le par Annick

A huit kilomètres de l'arrivée, nous avons aperçu notre président travaillant dans son jardin.

Un arrêt s'imposait !

Son motoculteur était loin d'être silencieux... Ce qui explique le casque antibruit.

Je suis allée voir l'engin de près. C'est vrai, il n'est plus très jeune. Mais probablement bien entretenu, il fait toujours du bon travail et évite la corvée du bêchage.

- j'ai le même ! J'ai du mal à le démarrer, s'est exclamé André.

- le mien, il démarre au quart de tour, a répondu Patrick.

Décourageant, non ?

Sur la commune de Coëtlogon. Vrai pour Patrick ; Philippe, il n'a pas dit ça.

Sur la commune de Coëtlogon. Vrai pour Patrick ; Philippe, il n'a pas dit ça.

Le bruit est partout. Il peut déranger, fatiguer, rendre malade.

Exposé longtemps au bruit au-delà de 70 décibels, les conséquences peuvent être graves et irréversibles.

La matinée en bref !

En passant : le café maison du bar des Forges en bordure de la route menant vers Josselin, est très bon.

Au café des Forges ; avant de quitter les Forges.Au café des Forges ; avant de quitter les Forges.

Au café des Forges ; avant de quitter les Forges.

Les petites routes tranquilles sont propices aux discussions.

Philippe et Christian ont longuement parlé de permis poids lourd.

Vers Le Cambout ; vers Plumieux.Vers Le Cambout ; vers Plumieux.

Vers Le Cambout ; vers Plumieux.

Au Rendez-vous des cyclos, Pierre, voisin occasionnel de Guy, nous a offert un pot.

Aujourd'hui, c'est la saints Pierre, Paul.

Pierre est licencié au V. S. Vitalien en Loire-Atlantique. Quand il vient à Plémet, il roule avec nous.

La première fois c'était le mercredi 4 mai 2016.

Se préserver du bruit

C'est tout pour aujourd'hui, mercredi 29 juin 2016 !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article