Une rencontre inattendue

Publié le par Annick

Au lendemain de la randonnée de 125 kilomètres, seuls Jean-Claude et Annick étaient partants ce dimanche 10 avril 2016. Ils ont retrouvé 8 équipiers plus frais pour rouler sur un circuit de 80 kilomètres, plutôt facile  jusque Saint-Vran dont les habitants se nomment les Brennoviens.

C'est seulement après cette localité et jusque Plémet, que les bosses, longues et raides,  se succédent, dont celle de la Ville d'Anne que personne n'aime.

Avant le départ.

Avant le départ.

Pause à Saint-Méen-le-Grand :

Près des toilettes, un peu à l'écart du vide grenier.

Près des toilettes, un peu à l'écart du vide grenier.

C'est là que nous avons rencontré Sylvie faisant ses courses : "il faut bien manger", a-t-elle répondu à Annick qui venait de lui demander, histoire de la charrier un peu : "Qu'est-ce que tu fais là ?"

Sylvie habite Saint-Méen-le-Grand. Patrice, son mari, est licencié chez nous. Nous connaissons bien le couple.

Une rencontre inattendue

Sylvie est venu vers nous, et a fait la bise à tout le monde. Une mode ! C'est la bise à tout bout d'champ maintenant.

Sylvie avec Jean-Claude, ami du couple.

Sylvie avec Jean-Claude, ami du couple.

Et nous avons continué notre route pensant justement : "on n'est pas d'ici".

Et puis y'a Paris-Roubaix devant le petit écran !

Publié dans NOS SORTIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

claudine 10/04/2016 18:57

Moi je roulais en voiture, quelque part vers Josselin. J'ai suivi un groupe de cyclo, bien compact, dont certains se permettaient de rouler sur la voie de gauche, ligne discontinue d'accord. Mais dans ce cas comment voulez -vous doubler? On peut comprendre que certains usagés de la route ne nous apprécient guère...

Annick 10/04/2016 19:09

Ce genre de situation se passe chez nous aussi et nombreux clubs ne respectent pas le Code de la route. Oui, pas étonnant que les automobilistes soient allergiques aux cyclistes.